Immobilier

Pays Basque ou Espagne : Où acheter son bien immobilier ?

Par Mirentxu Etchegaray, le janvier 5, 2021 — 7 minutes de lecture
où acheter au pays basque

Si l’on considère les principales destinations touristiques dans le monde, la France et l’Espagne sont deux des trois principales. 82,6 millions de touristes sont allés en France en 2016, et 75,6 millions en Espagne. Seuls les États-Unis et la Chine peuvent rivaliser, et ce sont des pays beaucoup, beaucoup plus grands.

Il n’est donc pas surprenant que les acheteurs de résidences secondaires se rendent également dans ces deux pays. Mais cela soulève la grande question de savoir lequel choisir. Pour certains, qui ont des liens avec un pays, ou qui y ont passé du temps et sont tombés amoureux, la réponse sera évidente ; mais si ce n’est pas le cas, vous devrez peut-être réfléchir un peu avant de vous décider.

 

Des climats différents

La France est plus au nord, l’Espagne est plus au sud, donc il doit faire plus chaud, non ?

Ce n’est pas si simple. Par exemple, la Galice, au nord-ouest de l’Espagne, a un climat pluvieux et luxuriant, tandis que la côte méditerranéenne de la France est très chaude en été. Mais en général, si vous voulez des espaces verts et des étés modérés, la France sera votre choix ; si vous êtes plus heureux de vous faire bronzer, le sud de l’Espagne est l’endroit où il faut être. L’Espagne est aussi généralement plus sèche que la France, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour les jardiniers.

 

Des Paysages Variés

La plupart des acheteurs espagnols se dirigent vers la côte sud, mais à l’intérieur des terres, l’Andalousie offre des gorges spectaculaires et les sommets de la Sierra Nevada. À l’est, vous pouvez opter pour la Costa Brava, la Costa Blanca ou la Costa Dorada, mais vous pouvez aussi vous diriger vers l’intérieur des terres, vers les orangeraies, les oasis de la vallée ombragées par les palmiers ou les montagnes boisées. Vous ne pensez peut-être pas que la neige et l’Espagne ont quelque chose en commun, mais il existe de bonnes stations de ski dans les Pyrénées, et elles sont considérablement moins chères que celles de France.

En France, il existe une grande variété de paysages, du granit celtique rêveur et des forêts de Bretagne aux vastes vignobles de Bourgogne ou de Bordeaux. Le Massif central possède plusieurs types de montagnes pour les acheteurs qui ressentent l’appel de la nature, tandis que la Provence et la Dordogne offrent de charmantes collines et vallées. Les amoureux de la montagne et des sports d’hiver voudront se diriger vers les Alpes ou les Pyrénées.

En termes de paysage, les deux pays sont à égalité, mais il faut peut-être regarder un peu plus loin en Espagne, car le développement immobilier s’est concentré sur la côte. Biarritz et Hendaye sont depuis de nombreuses années déjà des destinations privilégiés pour les acquéreurs qui souhaitent investir dans une résidence secondaire. Le Sud-Ouest de la France bénéficie de nombreux atouts indéniables : accès mer et montagne, de nombreux parcours de golf, des maisons de luxe a des prix plus abordables que sur la Côte d’Azur.

 

Prix et Marchés de l’immobilier

Les deux pays disposent d’un large éventail de propriétés disponibles allant de villas de plusieurs millions d’euros dans les stations les plus luxueuses à des propriétés rurales à partir de 50 000 euros (voire moins).

Cependant, les deux marchés immobiliers se sont comportés de manière très différente. Après la crise du crédit en 2008, le marché espagnol s’est effondré. Les prix ont chuté de plus de 30 %, et les banques espagnoles ont toujours un important portefeuille de biens saisis. Dans les régions où les propriétaires des biens sont essentiellement étrangers, comme sur la côte andalouse, le marché de la revente a pratiquement cessé de fonctionner. Cependant, depuis 2016, le marché de l’immobilier s’est redressé et les prix sont à nouveau en hausse.

En France, en revanche, si les prix ont chuté de plus de 10 % après la crise, ils se sont redressés en trois ans, et on peut en dire autant des ventes de logements neufs. Même dans les régions où les propriétaires étrangers sont nombreux, le marché français est plus étendu et moins vulnérable aux chocs extérieurs, ce qui fait de la France un pays plus sûr pour les investisseurs. De plus le marché immobilier haut de gamme du Pays Basque a bien tenu la crise. Des secteurs tels que Saint-Jean-de-Luz ont très peu souffert de la baisse des prix.

 

Les procédures à réaliser pour un achat

Ni la France ni l’Espagne n’imposent de restrictions aux étrangers qui achètent des biens immobiliers. Tous deux fonctionnent avec des systèmes de notaires.

Toutefois, le système français semble plus robuste et offre aux acheteurs un peu plus de protection que le système espagnol. En Espagne, les dettes sont transférées avec la propriété. Ainsi, si vous achetez une maison avec un prêt hypothécaire et que l’acheteur ne rembourse pas la totalité du prêt, c’est vous qui devrez le payer. Il y a également eu des problèmes avec des propriétés illégales construites sans permis de construire, ou avec un permis illégal.

Dans les deux cas, les frais d’achat sont assez élevés, s’élevant à 8-10% de la valeur du bien et même jusqu’à 14% (selon qu’il s’agit d’un bien neuf ou d’une revente, et selon l’importance de la transaction).

Assurez-vous donc d’obtenir des services professionnels par les agences immobilières locales et de bons conseils. Acquérir une propriété de luxe n’est pas une mince affaire notamment. Il sera important de bien analyser vos besoins afin de réaliser une bonne acquisition si vous recherchez un bien d’exception.

 

Les Services et les Communauté d’expatriés

La France et l’Espagne ont toutes deux des régions où il existe de fortes communautés d’expatriés et de nombreuses entreprises qui les desservent, comme en Dordogne, dans le Limousin, en Provence, à Malaga, en Murcie et aux Baléares. C’est notamment le cas des anglophones, des germanophones et des russophones, tandis que Barcelone devient une destination populaire pour les investisseurs chinois. Toutefois, si vous vous installez dans une région éloignée du pays, vous pouvez être seul ; cela peut même s’appliquer dans un rayon de cent kilomètres de la capitale si vous n’êtes pas dans une zone touristique.

 

Résidence principale, secondaire et citoyenneté

Les citoyens de l’Union Européenne ont le droit de vivre, de travailler et d’étudier en France et en Espagne. Les citoyens non européens qui n’ont pas l’intention de travailler et qui disposent de fonds suffisants pour subvenir à leurs besoins peuvent demander un visa de longue durée et un permis de séjour dans l’un ou l’autre pays. Cependant, bien que les bureaucrates français soient souvent exaspérants, la procédure de demande en Espagne est incroyablement frustrante.

Si vous souhaitez éventuellement demander la citoyenneté, la France est certainement la meilleure option. Non seulement vous pouvez faire une demande après cinq ans de résidence, alors que l’Espagne en exige dix, mais vous pouvez aussi conserver votre nationalité actuelle. L’Espagne (à quelques exceptions près) n’autorise pas la double nationalité.

 

Le Pays Basque Français : une superbe alternative

Vous hésitez entre acheter en France ou en Espagne ? Même si le Pays Basque fait entièrement partie de la métropole française, sa culture, ses paysages, ses traditions sont fortement inspirés par les coutumes Espagnols. De plus, situé à la frontière espagnole, des communes comme Ciboure, Hendaye, Socoa, vous permettront d’aller chercher le meilleur logement en France mais de pouvoir très facilement accéder à la frontière espagnole limitrophe.

Mirentxu Etchegaray

Je m'appelle Mirentxu et je suis native de notre beau pays basque français. Après des études de journalisme dans la capitale, j'ai souhaité retourner dans ma belle région pour pratiquer mes 2 passions : la rédaction web et le surf.